Ma tête

Surmonter un échec, mon Everest (in)franchissable

par Isie DA
19 Juin 2017
Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les news d'Isie





« Tout va bien se passer, mais pas comme prévu… » Maitre Yoda m’avait prévenue. Pourtant, quand la route est sinueuse, rien n’y fait. Il me reste un goût amer au fond de la gorge, celui de l’échec. Adieu plan sur la comète, bonjour déprime ! Inlassablement. Jusqu’à ce matin. Parce qu’après tout, il y a surement une façon plus intelligente d’appréhender tout ça. On va lui faire la ni*** à l’échec ! J’ai un plan de bataille !

fin de partie échec

Echec, fin de la partie…

Echec professionnel, amoureux, scolaire, sportif, culinaire… Les occasions de se planter ne manquent pas ! Mais, à partir de quand parle-t-on d’échec ?!

Le Larousse définit l’échec comme « le résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, un manque de réussite ». Un vulgaire loupé. Pourtant, au delà de ce simple fait, c’est généralement le sentiment d’échec qui est le plus tenace, mais aussi, le plus riche d’enseignements !

Plus nous sommes exigeants avec nous-même, plus nous sommes susceptibles de considérer certains faits quotidiens comme des échecs. Une idée à garder en tête, car ce cercle vicieux peut très vite contaminer l’enthousiasme général. Mon petit conseil : priorisez vos échecs, histoire de ne pas vous laisser dépasser !

tristesse échec

Sentiment d’échec, la sentence suprême…

Quand vous essuyez un échec, une vague d’émotions vous submerge : honte, peur, découragement, lassitude, anxiété…

Plus que le motif de l’échec, c’est la perception que l’on a de soi qui vacille, jusqu’à faire perdre l’équilibre. Face à cette déconvenue, pour laquelle vous vous étiez tant investi, la déception est palpable et votre égo en prendre un sérieux coup…

Vous n’avez plus à l’esprit que des idées négatives et tous vos sentiments sont exacerbés. Vos pensées et vos paroles ne sont plus raisonnables, et dans votre tête, l’échec prend des proportions dingues ! Vous êtes déstabilisé par votre propre jugement, tout simplement.

Moi, par exemple, quand je me sens nulle, je sors les griffes. J’enfile mon armure de super-guerrière en carton. Résultat, j’effraie les autres et je me sens encore plus nulle. C’est le Trou Noir d’Isie, un vaste champ de peurs dans lequel se perdre ! Vous connaissez, non ?!

« Il est moins grave de perdre que de se perdre »

Romain Gary

echec

L’échec, je le mets en échec !

Assez peu confortable, ce sentiment d’échec a pourtant le mauvais goût de coller à la peau. Mais, moi aussi, je suis tenace ! Après quelques recherches, j’ai mis en place un petit plan d’action pour surmonter ce sentiment.

Etape 1 : Adieu Déception !

D’abord, essayez de mettre de la distance entre vous et votre échec. Ne prenez aucune décision importante à chaud. Pour tirer les leçons de l’échec que vous venez de subir, il faut vous poser. Analyser d’où est venu le problème pour pouvoir avancer. La clé, lâcher-prise. Acceptez cet échec, prenez un peu de hauteur sur les évènements. Après tout, ce n’est pas la fin du monde !

Etape 2 : Il n’y a pas de hasard

Réfléchissez à tous les échecs passés que vous avez réussi à surmonter. A chaque fois, vous avez appris. Sur vous, les autres, ce qu’il faut faire, ou ne plus faire. Ce ne sera pas différent cette fois ci. Vous savez faire du vélo ? Oui ? Et bien, c’est grâce à une succession d’échecs que vous êtes parvenu à tenir en équilibre sur cette satanée machine ! Vous êtes tombés, vous avez réfléchi au pourquoi de votre chute, vous êtes remonté sur votre biclou et vous avez réussi !

Etape 3 : Un poids, deux mesures !

Maintenant que vous avez isolé et analysé le problème, à vous de trouver la solution pour réagir et rebondir. Faites évoluer votre manière de fonctionner si vous ne voulez pas que l’échec se reproduise. L’action est souvent la meilleure option. Fixez-vous des objectifs et mettez en œuvre votre plan d’attaque. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, vous serez à nouveau fier de vous. Parole d’Isie.

reessayer echec

Et si la solution était de ne plus réessayer ?

AH NON ! Ce serait trop facile ! De toutes manières, vous n’effacerai pas l’échec que vous avez subit alors laissez le derrière vous et POSITIVEZ ! N’ayez plus qu’une idée en tête : Réussite.

En plus, grâce à la minutieuse analyse que vous avez faite de votre précèdent échec, vous avez toutes les cartes en main pour éviter un nouveau désastre. Se relever quand on est tombé, savoir changer des choses dans sa façon d’être, c’est grandir à l’intérieur de soi.

[BON PLAN] Ne pas perdre d’argent en cas d’accident

Lire la suite de l'article

10 méthodes insolites (et gratuites) pour vivre longtemps !

Lire la suite de l'article

Votre avis nous intéresse

Quelle est votre situation ?

Nous pourrions vous vendre n’importe quelle assurance. Mais nous préférons vous orienter vers une solution qui vous correspond vraiment. Vous y gagnez et nous aussi. Pour vous y aider, un diagnostic rapide et efficace. 8 questions pour faire connaissance. Ne soyez pas timide !

Merci !
Merci de votre inscription !Un mail de confirmation vous a été envoyé.

Les Petites News d'Isie

5 min de plaisir pour cultiver la pensée positive