Psycho

Surefficience mentale : le portrait type

par Isie DA
Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les news d'Isie




J'accepte que les données saisies dans ce formulaire soient utilisées par DA.fr pour me recontacter dans le cadre d'une relation commerciale.


On en parle ?
Merci !
Votre rendez-vous
est confirmé. À très vite.
Merci !
Votre rendez-vous
est confirmé. À très vite.
    J'accepte que les données saisies dans ce formulaire soient utilisées par DA.fr pour me recontacter dans le cadre d'une relation commerciale.

    Chers lecteurs, en lisant avec passion ma prose sur le Mag, vous constatez que la vie s’est montrée généreuse avec moi. En plus d’être incroyablement modeste, j’ai un talent inné pour l’écriture. Je tiens ça de ma mère, ou peut-être est-ce elle qui le tient de moi ? Aujourd’hui, pour aborder plus sérieusement la question des différences intellectuelles, je vous emmène dans le monde mystérieux de la surdouance

    Le surefficient mental est-il facilement « repérable » ?

    Non ! Les personnes dites à « haut potentiel intellectuel » s’affichent rarement avec une étiquette « mon Q.I est supérieur au vôtre » sur le front. Elles ne le savent d’ailleurs pas toujours.

    Les surefficients n’ont pas non plus une boîte crânienne disproportionnée. Pour la foire aux clichés, on repassera plus tard.

    Les individus à haut potentiel intellectuel ont simplement des profils intellectuels atypiques et possèdent un fonctionnement mental différent ; en particulier dans certains domaines, comme le sport, les activités artistiques, créatives ou intellectuelles.

    Au quotidien, il serait trop réducteur de parler de profils types même si certains traits caractéristiques peuvent être observés chez les personnes au haut potentiel intellectuel :

    • un don dans un ou plusieurs domaines
    • une sensibilité sensorielle, hyperacuité auditive ou visuelle
    • une vitesse de traitement des informations
    • un perfectionnisme élevé et une peur de l’échec
    • une grande sensibilité, une tendance à l’empathie et un refus de l’injustice
    • une humour parfois incompris et une tendance solitaire

    Attention aux faux semblants ! Le « zèbre » ou « Enfant indigo » est très difficile à repérer. Pour illustrer ce propos, je me permets de citer l’un de mes chers « confrères » :

    «  Si l’on se contente de l’observer de l’extérieur, il arrive que l’on ait beaucoup de peine à distinguer l’enfant doué d’un simple d’esprit.  » Carl Jung.

    surdoue

    Douance : une question de niveau intellectuel ?

    Contrairement aux idées reçues, les individus à haut potentiel intellectuel n’ont pas nécessairement d’excellents résultats scolaires. Le plus souvent, ils travaillent avec une grande aisance dans un domaine spécifique mais obtiennent des résultats catastrophiques dans d’autres disciplines, qui ne les intéressent pas ou dont le mécanisme d’apprentissage n’est pas adapté à leur propre façon de raisonner.

    S’ils sont parfois repérés à l’école, c’est surtout à cause de leur différence comportementale.

    Traditionnellement, seul un test psychométrique complet permet d’infirmer ou de confirmer une suspicion de surdouance. Pendant cette analyse poussée, les aptitudes et le comportement de l’individu sont évalués. Les psychologues sont les seuls habilités à réaliser ces tests et les vagues QCM disponibles sur Internet sont souvent incomplets car impersonnels. N’oublions pas que chaque individu est différent et chaque fonctionnement cérébral est unique, pour les « zèbres » et pour les autres.

    Une différence difficile à vivre

    Parce que les connexions mentales ne se font pas de la même manière chez un surefficient mental (c’est l’hémisphère droit qui fait tout le travail), une certaine souffrance peut être ressentie. Cette surconsommation de la pensée et ces questions qui les parasitent sans cesse peuvent devenir épuisantes.

    Les zèbres se sentent souvent différents et incompris et ont du mal à mettre des mots concrets sur toutes ces pensées qui s’entremêlent. Leur construction de la pensée en arborescence les entraine souvent très loin et les isole facilement d’une conversation.

    En plus d’une hyperémotivité et d’une hyperesthésie (sensibilité sensorielle accrue), ils se confrontent souvent avec eux-mêmes en essayant malgré eux de se fondre dans la masse.

    surefficience

    « En France, sont dites en surdouance toutes les personnes dont le Q.I. est supérieur à 130. »

    Partager sa vie avec un « zèbre »

    En France, sont dites en surdouance toutes les personnes dont le Q.I. est supérieur à 130. Bien sûr, il ne s’agit que d’un chiffre inutile dans l’immédiat mais intéressant pour orienter dans la bonne direction les personnes qui peuvent se poser d’éventuelles questions.

    Parmi les « zèbres », la plupart vivent tout à fait simplement, même si leurs questionnements et leur grande sensibilité les font parfois passer pour des marginaux auprès de leurs proches.

    Vifs d’esprit, ils adorent cogiter et approfondir, ce qui peut être assez fascinant pour leurs familles et amis. Inversement, leur côté solitaire et cette forme de décalage social sont parfois incompris par leurs proches, qui attendent de leur part des efforts qu’ils sont incapables de fournir.

    Il n’est pas toujours simple de partager le quotidien d’un individu dont le quotient intellectuel est le même que seulement 2% de la population (au-delà de 135). Si vous vivez avec un Mozart, un Blaise Pascal ou un Charles Darwin à la maison, acceptez sa différence et son caractère unique et adaptez-vous. Vous lui rendrez un vrai service.

    Sachez également qu’il existe des associations dont l’objectif premier est d’aider les personnes en surdouance qui rencontrent des difficultés sur le plan scolaire, professionnel ou même relationnel.

    assurance enfant

    Quelle est votre situation ?

    Nous pourrions vous vendre n’importe quelle assurance. Mais nous préférons vous orienter vers une solution qui vous correspond vraiment. Vous y gagnez et nous aussi. Pour vous y aider, un diagnostic rapide et efficace. 8 questions pour faire connaissance. Ne soyez pas timide !

    Merci !
    Merci de votre inscription !

    Les Petites News d'Isie

    5 min de plaisir pour cultiver la pensée positive