Ma tête

Pro probiotiques, ou pas ? Le test !

par Isie DA
14 Nov 2017
Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les news d'Isie





Probiotiques par ci, probiotiques par là… A en croire les couvertures des magazines santé, nous tenons là le remède à tous nos maux. Intestinaux, du moins. Composés de petits êtres vivants – les micro-organismes, les probiotiques auraient d’incroyables vertus, notamment préventives. Alors, s’agit-il d’une nouvelle tendance bio-bobo ou d’une véritable solution pour les adeptes des médecines douces ? Pour le savoir, une seule option : tester. Go

Manger des bêtes…

Les probiotiques sont des organismes vivants. Pas de panique, ces organismes sont microscopiques. Et d’ailleurs, vous en consommez déjà, sans le savoir. Les probiotiques sont présents dans tous les aliments fermentés : le yaourt par exemple, mais aussi la bière, les olives, le pain au levain, la choucroute…

Ces micro-organismes appartiennent à une multitude de familles différentes, que la science n’a d’ailleurs pas achevé de répertorier. Chacune est censée agir sur une zone bien particulière de notre corps. Alors, gloups ! C’est bien parce que c’est vous, hein !

Malgré une certaine réticence au départ, je n’ai pas hésité à gober ces petits « microbes », pour voir si les promesses des fabricants ne sont pas que du vent… Après tout, nous sommes sortis vivants de l’expérience de cacathérapie. Mais au fait, quelles promesses ? Petit tour d’horizon des bienfaits, supposés ou réels, de ces bébêtes si tendance…

Des effets reconnus sur la flore intestinale

Il se trouve que, comme beaucoup d’entre vous, la digestion est mon point faible. Lourdeurs d’estomac, ballonnements, douleurs abdominales, constipation et j’en passe. Alors, hop ! J’entre dans une pharmacie et bonjour Lactobacillus et Bifidobacterium, des probiotiques « spécialistes » de la digestion. Une petite cure de trois semaines devrait me faire du bien (et en tous cas ne me fera certainement pas de mal).


Il est prouvé que certaines souches de probiotiques ont des effets bénéfiques sur la flore intestinale. Et on connaît le rôle un très important que celle-ci joue dans la bonne assimilation des aliments. Les probiotiques aident à la régénérer pour qu’elle fasse correctement son travail et permette aux aliments d’être bien assimilés, sans nous causer tous ces tracas.

Les probiotiques sont censés stimuler nos défenses naturelles, à l’inverse des antibiotiques, qui eux, ne font pas de quartier (et ça, le préfixe « anti » nous l’annonce bien !) : ces vilains « biotiques » éliminent tout sur leur passage, sans faire le tri entre mauvaises et bonnes bactéries !  Les probiotiques, eux, ajoutent des bactéries bénéfiques à notre organisme. Ils servent aussi à lutter contre les allergies, bref, ils font le ménage, mais tout en douceur.

Les probiotiques, pris régulièrement, permettent d’accélérer le transit intestinal et de lutter contre la constipation. Des études ont montré que certains probiotiques aident à prévenir et à guérir les diarrhées. De façon générale, certaines souches de probiotiques participent à l’amélioration du confort digestif et intestinal.

Et moi ? Et bien, cela ne fait aucun doute, je dois bien reconnaître que mes amis Lactobacillus et Bifidobacterium, à l’issue de ma cure, ont grandement œuvré pour ma santé. Adieu ballonnements et maux d’estomac ! Envolées la constipation et les douleurs abdominales ! Je me sens lé-gè-re et j’ai la sensation d’avoir le ventre plus plat.

Prévention du cancer ? Cela reste à prouver.

On dit même que certains probiotiques seraient de bons guerriers contre Helicobacter pylori, mis en cause dans les cancers de l’estomac et les ulcères, associés bien sûr au traitement habituel de ces maladies. Non seulement les chances de guérison seraient accrues, mais les effets indésirables des médicaments seraient atténués.

Ils seraient utiles aussi pour prévenir le cancer du colon et l’eczéma, en agissant contre une barrière de protection. Mais, ces effets restent encore à démontrer.

Alors, tous sous probiotiques en prévention ?

Inutile de vous gaver de probiotiques si vous êtes en bonne santé, bien qu’il n’y a pas de contre indications reconnues (sauf peut-être pour votre porte-monnaie !). En revanche, la consommation de ces micro-organismes sera tout à fait bienvenue si vous prenez des antibiotiques, pour éviter les maux d’estomac par exemple. Ou si, comme moi, votre système digestif est un poil paresseux.

En cas d’une baisse d’immunité (hiver pénible, grosse fatigue, stress important), vous pouvez faire une cure de trois semaines à un mois, à renouveler deux ou trois fois par an.

Mais n’oubliez pas, ces compléments alimentaires cessent leurs effets dès qu’on arrête de les prendre. En revanche, une alimentation saine et équilibrée tout au long de l’année vous permettra de rester en bonne santé de façon durable.

 

Ma santé au naturel
Quand la nature
prend soin de mon corps

Mangez des plantes, c'est bon pour votre santé !
Médecines naturelles, le guide à croquer...

JE TELECHARGE MON BOOK

Stérilet, le grand déballage

Lire la suite de l'article

Collab DA.fr & MaP’titeCulotte, le débrief en images…

Lire la suite de l'article

Votre avis nous intéresse

Quelle est votre situation ?

Nous pourrions vous vendre n’importe quelle assurance. Mais nous préférons vous orienter vers une solution qui vous correspond vraiment. Vous y gagnez et nous aussi. Pour vous y aider, un diagnostic rapide et efficace. 8 questions pour faire connaissance. Ne soyez pas timide !

Merci !
Merci de votre inscription !Un mail de confirmation vous a été envoyé.

Les Petites News d'Isie

5 min de plaisir pour cultiver la pensée positive