Sport

Moto : le guide anti-accident !

par Isie DA
06 Sep 2016
Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les news d'Isie





On en parle ?
Merci !
Votre rendez-vous
est confirmé. À très vite.

“Edouard s’est enfin acheté une moto“ m’annonce Clarisse toute ravie. Weekend en amoureux, fin ses embouteillages, cheveux au vent… Elle se voit déjà en Brigitte Bardot sur sa Harley Davidson. Je suis un peu plus inquiète… En effet, conduire un 2 roues, c’est s’exposer à un risque d’accident 20 fois supérieur à celui des automobilistes. Je tiens trop à ma Clarisse pour la laisser s’envoler comme ça. Super Isie vous propose un petit guide de prévention Anti-Accident à remettre entre les mains de tous les bikers et bikeuses que vous connaissez.

Motards, faites de “Prudence“ votre 2ème prénom…

Sans habitacle ni ceinture de sécurité pour vous protéger, la conduite à moto fait de vous une cible vulnérable. Avec seulement 2 roues qui touchent le sol, la moindre imperfection sur la chaussée peut avoir de graves conséquences. Même si elle n’élimine pas 100% des risques, la vigilance de tous les instants reste votre meilleure alliée. Cela est d’autant plus vrai pour tous les apprentis pilotes. Pour preuve : 1 motard sur 4 tué dans un accident de la route à moins de 2 ans de permis.

Arrêté, casque sur la tête, votre champs de vision est de 110°, à 70 klm/h ; il se réduit à 75°, à 130 klm/h ; il est seulement de 30°, au delà je vous laisse imaginer ! C’est pourquoi en motard prudent que vous êtes, il est important de regarder le plus loin possible devant pour anticiper d’éventuels dangers. Une règle immuable quelque soit votre expérience : 1 motard sur 5 chute en cas de freinage d’urgence.

Pluie et moto sont connues pour ne pas être les meilleures amies, impossibles à réconcilier, il vous faudra cependant les faire cohabiter. Entre l’adhérence réduite des pneus avec la route et la présence d’eau entre les disques et les plaquettes de freinage, je vous conseille donc d’adapter votre vitesse à la situation. En cas de trombes d’eau, roulez mollo !

Un bon motard : c’est du bon sens !

Règle #1 : bien choisir sa moto

Il est important et même essentiel de choisir une moto sur laquelle on se sent à l’aise. Pas la peine d’opter pour une grosse cylindrée si l’on est débutant, choisissez une moto qui correspond à votre niveau et que vous serez capable de maîtriser. N’hésitez pas à vous renseigner et vous faire conseiller pour faire le bon choix.

Règle #2 : vigilance accrue lors des dépassements

Adaptez votre vitesse à celle de la file que vous dépassez, la différence entre vous-même et la file de voiture ne devrait pas excéder les 20 klm/h. N’oubliez jamais que certains automobilistes changent de voix brusquement ou font preuve de distraction au volant. Vous n’êtes pas à l’abri d’une portière qui s’ouvre subitement. Soyez donc sur vos gardes !

Règle #3 : soyez en pleine forme

Vous avez séché le sport toute l’année et vous ne trouvez plus le sommeil, attention ! La conduite d’un 2 roues motorisé demande plus de concentration et d’efforts physiques que celle d’une voiture. Il est donc conseiller de garder la forme pour maitriser la bête !

Règle #4 : mon passager, ma responsabilité

Trêve de blabla avant de prendre la route ! Si vous emmenez un de vos amis en virée sur votre engin, prenez le temps pour lui expliquer comment se tenir sur la moto, et établissez avant le départ un code pour communiquer une fois sur la route. Une fois arrivés, vous aurez tout le temps de raconter vos histoires de vacances.

Règle #5 : attention à la surcharge

Passager ou bagage, tout poids ou volume supplémentaire aura un impact sur le comportement de votre moto, tel que le déplacement du centre de gravité ou une plus grande prise au vent. Mon conseil, voyager léger et diminuer sa vitesse, c’est assurer ses trajectoires en douceur. Prudence au carré !

Règle #6 : devenez le roi du freinage

Dans l’idéal, ne freinez que lorsque votre moto est droite, avec l’expérience vous apprendrez à trouver le juste équilibre entre le frein avant (le plus puissant) et le frein arrière.

Deux roues : rouler bien équipé, pour réduire le danger 

Fractures, brûlures, blessures, amputation… Les séquelles liées à un accident de moto sont aussi nombreuses que leurs causes. Être derrière un guidon motorisé implique d’être équipé en conséquence, vous pourrez ainsi limiter l’impact des blessures en cas d’accident.

En France, la loi ne requiert que le port du casque (54% des blessures mortels sont les conséquences d’un choc à la tête), mais vous seriez bien imprudent de prendre la route avec ce seul équipement. Je vous liste ci-dessous les essentiels pour prendre la route bien équipée :

  • Un casque intégral de préférence coloré et munis de bandes réfléchissantes: attaché et adapté à votre taille car pour ces raisons 20% des casques sont éjectés en cas d’accident grave
  • Une paire de gants résistants à l’abrasion: essentielle, si vous voulez continuer à jouer de votre instrument préféré
  • Un blouson en cuir avec des protections spécifiques aux coudes, aux épaules et dans le dos : en plus d’être certain de garder votre épiderme nickel, vous aurez l’air d’un dur à cuire 🙂
  • Un pantalon de moto cuir ou jeans kevlar: idéal pour mettre en valeur vos courbes galbées par vos séances de sport !
  • Des chaussures montantes avec un renforcement au niveau de la cheville : le top du style pour vos prochains déménagements !

Même bien équipé, mon bon conseil c’est de s’assurer avec Gaston, l’assurance blessures, fractures, brûlures de DA. Vous êtes ainsi couvert contre les conséquences d’un accident de la route – ou autre !- , et indemnisé jusqu’à 4000€ par membre blessé. A cela, s’ajoutent 80€ par jour passé à l’hôpital et  une assistance complète pour se faire dorloter en cas de gros bobo ! Un homme assuré en vaut deux. Parole d’Isie !

Sur ces bon conseils, soyez prudent et bonne route 🙂

Quelle est votre situation ?

Nous pourrions vous vendre n’importe quelle assurance. Mais nous préférons vous orienter vers une solution qui vous correspond vraiment. Vous y gagnez et nous aussi. Pour vous y aider, un diagnostic rapide et efficace. 8 questions pour faire connaissance. Ne soyez pas timide !

Merci !
Merci de votre inscription !Un mail de confirmation vous a été envoyé.

Les Petites News d'Isie

5 min de plaisir pour cultiver la pensée positive